SAIPER

Le Syndicat Alternatif

CONSULTATION SUR LES PROGRAMMES

Poster un commentaire

La première phase des consultations nationales sur les nouveaux programmes scolaires est lancée par le ministère de l’éducation nationale. Jusqu’au 18 octobre 2014, les enseignants de maternelle pourront donner leur avis sur les propositions du CSP sur les programmes de leur niveau et les professeurs des écoles élémentaires et du collège se prononceront sur le futur socle commun de connaissances de compétences et de culture. Pour permettre aux enseignants de se concerter le ministère a accordé une demi-journée banalisée durant laquelle ils ne feront pas cours.
Il y a un an, une demi-journée banalisée a été organisée sans problème particulier pour débattre sur l’éducation prioritaire.
Cela c’était avant, avant l’application de la réforme des rythmes scolaires pour tous.
Cette année, l’organisation est un casse tête, car si la date du jeudi 9 octobre est arrêtée elle pose problème : certains enseignants ne travaillent pas cette après midi, d’autres travaillent 1 h 15 et d’autres travaillent jusqu’à 16 heures comment concilier tous ces emplois du temps différenciés et comment les enseignants se verront dédommager de ce temps de travail supplémentaire. Si M. le recteur est comptable des récréations il devrait l’être aussi des heures supplémentaires qu’il souhaite imposer.
L’association des maires est intervenue pour signifier au ministère que les maires ne se substitueraient pas à l’Etat durant cette après midi et qu’ils ne souhaitaient pas organiser d’activités périscolaires malgré la demande insistante du ministère .Nous craignons fortement que l’AMF soit entendue sur le dos des enseignants, qui se trouveraient contraints de venir un mercredi après midi ou un samedi après midi ce qui déchargerait totalement les mairies. Dans ce cas de figure nous refuserons clairement de participer à cette consultation qui est plus formelle qu’il n’y parait.
Nous invitons les enseignants à ne pas faire d’heures supplémentaires et à nous signaler toute pression dans ce sens