SAIPER

Le Syndicat Alternatif


Echanges et actions de formations à l’étranger 2018/2019

Formation
Échanges et actions de formation à l’étranger pour les enseignants – année 2019-2020
NOR : MENE1816977N
n° 2018-077 du 4-7-2018
MEN – DGESCO – DEI

Texte adressé aux rectrices et recteurs d’académie ; aux inspectrices et inspecteurs d’académie-directrices et directeurs académiques des services de l’éducation nationale ; aux déléguées et délégués académiques aux relations européennes et internationales et à la coopération ; aux responsables académiques de la formation ; aux inspectrices et inspecteurs d’académie-inspectrices et inspecteurs pédagogiques régionaux de langues ; aux inspectrices et inspecteurs de l’éducation nationale de l’enseignement technique et de l’enseignement général ; aux inspectrices et inspecteurs de l’éducation nationale, chargés des circonscriptions d’enseignement du premier degré ; aux chefs d’établissement

La présente note de service décrit les programmes et actions d’échanges et de formation à l’étranger pour les enseignants des premier et second degrés de l’enseignement public et privé, organisés au niveau national pour l’année scolaire 2019-2020. Elle informe les enseignants des différents calendriers concernant les cinq programmes de mobilités proposés par la direction générale de l’enseignement scolaire en lien avec l’Inspection générale, l’office franco-allemand pour la jeunesse (Ofaj), le centre international d’études pédagogiques (Ciep) et la délégation académique aux relations européennes et internationales et à la coopération (Dareic) de l’académie d’Amiens.
Les programmes présentés ci-dessous sont :
1. l’échange franco-allemand des enseignants du premier degré (Ofaj) ;
2. les échanges poste pour poste d’enseignants du premier degré avec le Québec (Dareic d’Amiens) ;
3. les séjours professionnels pour les enseignants de langue vivante et de discipline non-linguistique du second degré en Allemagne, Autriche, Espagne, Irlande, Italie, Portugal et Royaume-Uni (Ciep) ;
4. les stages de perfectionnement linguistique, pédagogique et culturel à l’étranger d’enseignants des premier et second degrés en allemand, anglais, italien et espagnol (Ciep) ;
5. le programme Codofil : séjour en Louisiane d’enseignants des premier et second degrés et de professeurs de français langue étrangère (FLE) (Ciep).

L’ensemble des programmes sont présentés à partir du site Éduscol http://eduscol.education.fr/pid24438/liste-des-programmes-de-mobilite-par-public.html. Les dossiers de candidature sont également téléchargeables sur cette même page.
Deux autres programmes de mobilité font l’objet de circulaires distinctes :
– le programme « Jules Verne » NOR : MENC1804652C – circulaire n° 2018-030 du 23-2-2018 MEN – DREIC – DPFMI ;
– le programme d’études en Allemagne (PEA) destiné aux professeurs d’histoire et géographie titulaires
NOR : MENC1700451V – avis du 31-08-2018 – MEN DREIC B2.
1 – Échange franco-allemand pour les enseignants du premier degré de l’enseignement public
Durée : une année scolaire renouvelable une fois.
Public concerné : enseignants titulaires de l’enseignement public du premier degré, justifiant d’un minimum de deux ans de services effectifs en tant que titulaire dans leur corps lors du dépôt de candidature.
Descriptif du programme : http://eduscol.education.fr/cid46951/echange-franco-allemand-d-enseignants-du-1er-degre-2019-2020.html
Opérateur : Direction générale de l’enseignement scolaire (Dgesco).
Bureau de la formation des personnels enseignants et d’éducation (DGESCO-MAF 2),110 rue de Grenelle, 75357 Paris SP 07
Contact : dgesco.formation@education.gouv.fr, téléphone : 01 55 55 31 59

Dates limites
14 janvier 2019
Transmission de tous les dossiers de candidature par l’IEN avec un premier avis à la direction académique des services de l’éducation nationale pour décision. Dossier de candidature téléchargeable sur Éduscol
18 février 2019
Transmission à la Dgesco, bureau de la formation des personnels enseignants et d’éducation (DGESCO MAF 2), sous couvert du recteur d’académie, par la Dareic :
– des dossiers de candidature, y compris ceux ayant un départ refusé, par le département (dossier papier et version électronique) ;
– de la liste des candidats retenus ;
– de la capacité d’accueil d’enseignants allemands par département d’une académie envoyant ou non un enseignant français en Allemagne (cf : tableau récapitulatif des dossiers de candidatures).
La direction des services départementaux de l’éducation nationale (DSDEN) informe chaque enseignant de l’avis porté sur sa candidature (cf : décision de l’IA-Dasen au candidat à l’échange franco-allemand).
Fin avril 2019
Réunion de la commission de répartition franco-allemande. À l’issue de la commission, la direction académique informe les enseignants des résultats.
Fin mai 2019
Participation obligatoire des candidats retenus à un séminaire de contact organisé par l’Ofaj en présence des enseignants français et allemands déjà en poste (4 jours).
Fin juin 2019
Envoi des attestations de participation au programme d’échange franco-allemand aux candidats par les IA-Dasen.
Août 2019
Participation obligatoire en Allemagne des candidats retenus au stage pédagogique (4 jours) et éventuellement, en fonction de leur niveau de langue, à la formation linguistique (2 semaines). Formations organisées par l’Ofaj.
Janvier 2020
Participation obligatoire des enseignants français et allemands au bilan d’étape organisé par l’Ofaj (3 jours, temps de voyage inclus).
6 mai 2020
Envoi par les enseignants en poste d’un rapport d’activité adressé :
– à l’inspecteur de l’éducation nationale de leur circonscription ;
– à la Dgesco, bureau de la formation des enseignants
(DGESCO-MAF 2) ;
– à l’Ofaj ;
– au responsable du Land d’affectation.
Informations complémentaires :
– Informations complémentaire sur le programme d’échange : http://eduscol.education.fr/D0033/echangefrancoallemand.htm et http://www.ofaj.org/enseigner-dans-une-ecole-primaire
– Téléchargement du dossier de candidature en format numérique : http://eduscol.education.fr/D0033/echangefrancoallemand.htm
– Recommandations et informations sur la vie et le système éducatif en Allemagne : http://eduscol.education.fr/D0033/echangefrancoallemand.htm
– Pour un accueil réussi des enseignants allemands : http://eduscol.education.fr/cid46951/echange-franco-allemand-d-enseignants -du-premier-degre.html
– À leur retour en France, afin de valoriser l’expérience acquise, les professeurs des écoles peuvent notamment enseigner dans le réseau des écoles maternelles bilingues franco-allemandes « Elysées 2020 » : http://www.education.gouv.fr/cid4105/la-cooperation-franco-allemande.html
2 – Échange poste pour poste avec le Québec pour les enseignants du premier degré de l’enseignement public
Durée : une année scolaire.
Public concerné : enseignants du premier degré des classes de grande section de maternelle au cours moyen deuxième année et enseignants spécialisés (option D), titulaires de leur poste et justifiant de cinq années d’ancienneté dont deux ans de service effectif en tant que titulaire dans le corps pour lequel ils sollicitent un échange.
Descriptif du programme : http://eduscol.education.fr/cid52925/echange-poste-pour-poste-avec-le-quebec.html
Opérateur : Délégation académique aux relations européennes et internationales et à la coopération (Dareic) de l’académie d’Amiens, 20 boulevard d’Alsace-Lorraine, 80063 Amiens Cedex 9

Dates limites
Du 22 octobre au 12 décembre 2018
Dépôt des candidatures en ligne et impression du dossier papier complet (dossier accompagné de ses annexes 1, 2, 3) à compléter par le directeur d’école (annexe 1 du dossier poste pour poste).

http://www.ac-amiens.fr/postepourposte-quebec

17 décembre 2018
Envoi par la Dareic d’Amiens aux Dareic des académies des candidats de la liste des dossiers déposés.
19 décembre 2018
Transmission par le directeur d’école du dossier de candidature papier complet à l’inspecteur de l’éducation nationale de la circonscription pour avis (annexe 2 à compléter).
28 janvier 2019
Transmission du dossier complet à l’IA-Dasen du département concerné pour décision (annexe 3 à compléter).
Ce dernier est chargé de classer les dossiers par ordre de priorité avant de les transmettre à la Dareic de l’académie des candidats.
4 février 2019
Transmission par la Dareic de l’académie du candidat, sous couvert du recteur, de l’ensemble des dossiers de candidature à la Dareic d’Amiens.
Téléversement en ligne par le candidat de sa notice d’hébergement et des pièces justificatives.
Fin février – début mars 2019
Phase de sélection (entretiens téléphoniques ou webconférence) des candidats présélectionnés.
11 mars 2019
Proposition d’affectation envoyée aux candidats retenus.
18 mars 2019
Date limite de confirmation de l’acceptation de l’échange par le candidat.
3 – Séjours professionnels en Allemagne, Autriche, Espagne, Irlande, Italie, Portugal et Royaume-Uni pour les enseignants du second degré de l’enseignement public
Durée : deux semaines consécutives.
Public concerné : enseignants du second degré de l’enseignement public (professeurs de langues vivantes étrangères et de disciplines non linguistiques / professeurs d’autres disciplines exerçant dans un établissement public du second degré).
Descriptif du programme : http://eduscol.education.fr/cid52931/sejours-professionnels.html
Opérateur : Centre international d’études pédagogiques (Ciep), 1 avenue Léon Journault, 92318 Sèvres Cedex, téléphone : 01 45 07 60 00

Dates limites
18 octobre 2018
Ouverture des inscriptions en ligne http://www.ciep.fr/sejours-professionnels
25 mars 2019
Date limite des inscriptions en ligne.
1er avril 2019
Transmission par le candidat de son dossier pour avis par voie hiérarchique.
Transmission par le chef d’établissement à l’IA-IPR, transmission par ce dernier à la Dareic du rectorat.
29 avril 2019
Transmission par la Dareic des dossiers originaux de candidature avec les avis hiérarchiques par voie postale au Ciep.
Informations complémentaires :
– un candidat ne peut bénéficier d’un séjour que tous les trois ans ;
– en cas de désistement, adresser un courriel à l’adresse suivante : sejours-professionnels@ciep.fr
– Accueil de professeurs européens dans un établissement public du second degré
Durée : deux semaines consécutives.
Public concerné : enseignants issus des pays partenaires (Allemagne, Autriche, Espagne, Irlande, Italie, Portugal et Royaume-Uni).
Descriptif du programme : http://eduscol.education.fr/cid52931/sejours-professionnels.html
Opérateur : Centre international d’études pédagogiques (Ciep), 1 avenue Léon Journault, 92318 Sèvres Cedex, téléphone : 01 45 07 60 00

Dates limites
18 octobre 2018
Ouverture des inscriptions en ligne : http://www.ciep.fr/sejours-professionnels
1er avril 2019
Date limite des inscriptions en ligne.
29 avril 2019
Transmission des dossiers originaux de candidature au Ciep, avec copie à la Dareic.
4 – Stages de perfectionnement linguistique, pédagogique et culturel pour les enseignants du premier et du second degrés de l’enseignement public
Durée : variable selon le stage choisi, entre fin juin et fin août.
Public concerné : enseignants des premier et second degrés de l’enseignement public.
Descriptif du programme : http://eduscol.education.fr/cid52930/stages-linguistiques-a-l-etranger.html
Opérateur : Centre international d’études pédagogiques (Ciep), 1 avenue Léon Journault, 92318 Sèvres Cedex, téléphone : 01 45 07 60 00

Dates limites
18 octobre 2018
Ouverture des inscriptions en ligne : http://www.ciep.fr/stages-perfectionnement-linguistique-pedagogique-culturel
Pour le premier degré
14 janvier 2019 à minuit (heure de Paris)
Date limite des inscriptions en ligne.
28 janvier 2019
Après transmission, par le directeur d’école, du dossier de candidature à l’inspecteur de l’éducation nationale de la circonscription, transmission par ce dernier des dossiers à l’IA-Dasen.
25 février 2019
Transmission par voie postale au Ciep par l’IA-Dasen des dossiers originaux comportant tous les avis hiérarchiques et classés par ordre de priorité.
Pour le second degré
14 janvier 2019 à minuit
(heure de Paris)
Date limite des inscriptions en ligne.
28 janvier 2019
Après transmission par le chef d’établissement du dossier de candidature à l’IA-IPR, transmission par ce dernier à la Dareic du rectorat.
25 février 2019
Transmission par voie postale au Ciep par la Dareic des dossiers papier des candidats comportant tous les avis hiérarchiques classés par ordre de priorité.
Informations complémentaires :
– un candidat ne peut bénéficier d’un stage que tous les trois ans ;
– en cas de désistement, adresser un courriel à l’adresse suivante : stages-linguistiques@ciep.fr
5 – Programme pour les enseignants des premier et second degrés de l’enseignement public et privé sous contrat et les professeurs de français langue étrangère (FLE) – Codofil : séjour en Louisiane
Durée : une année scolaire renouvelable deux fois.
Public concerné : enseignants des premier et second degrés justifiant de trois années d’ancienneté dont deux en tant que titulaire et professeurs de français langue étrangère (FLE) justifiant de trois années d’expérience professionnelle.
Descriptif du programme : http://eduscol.education.fr/cid52927/codofil-sejour-en-louisiane.html
Opérateur : Centre international d’études pédagogiques (Ciep), 1 avenue Léon Journault, 92318 Sèvres Cedex, téléphone : 01 45 07 60 00

Dates limites
18 octobre 2018
Ouverture des inscriptions : dossiers téléchargeables sur le site du Ciep : http://www.ciep.fr/programme-codofil-louisiane
Pour le premier degré
28 janvier 2019
Transmission électronique par le candidat de son dossier de candidature sans les avis hiérarchiques et avec les pièces demandées à l’adresse suivante : codofil@ciep.fr
Transmission du dossier original à l’IEN qui transmettra à l’IA-Dasen.
25 février 2019
Transmission au Ciep par l’IA-Dasen des dossiers de candidatures comportant tous les avis hiérarchiques.
Pour le second degré
28 janvier 2019
Transmission électronique par le candidat de son dossier de candidature sans les avis hiérarchiques et avec les pièces demandées à l’adresse suivante : codofil@ciep.fr
Transmission par le chef d’établissement à l’IA-IPR de la discipline concernée puis transmission à la Dareic au rectorat.
25 février 2019
Transmission au Ciep par la Dareic des dossiers de candidatures comportant tous les avis hiérarchiques.
Pour les candidats FLE
25 février 2019
Transmission du dossier au format papier directement au Ciep.
Pour tous les candidats
Début mars 2019
Convocation à un entretien individuel uniquement pour les candidats présélectionnés.
Du 10 au 19 avril 2019
Comité de sélection au Ciep et entretiens avec les candidats présélectionnés.
Début mai 2019
Information des candidats recrutés sur liste principale et liste complémentaire.
Début juin 2019
Affectation des candidats.

Fin juillet –
début août 2019
Stage de formation obligatoire des enseignants recrutés à Bâton Rouge.
Informations complémentaires :
Les candidats peuvent être recrutés jusqu’à fin juillet
– conditions de participation, notices et instructions pour la constitution et la transmission des dossiers de candidature http://www.ciep.fr/programme-codofil-louisiane ;
– comparaison des systèmes éducatifs américains et français http://www.ciep.fr/sites/default/files/migration/codofil/docs/comparaison_fr_us.pdf ;
– informations relatives aux conditions de vie et de travail https://nouvelleorleans.consulfrance.org

Pour le ministre de l’Éducation nationale et par délégation
Le directeur général de l’enseignement scolaire,
Jean-Marc Huart


PREPARATION AUX CONCOURS DE L’ENCADREMENT PEDAGOGIQUE

A l’attention de Mesdames, Messieurs les Inspecteurs du 2nd degré et du 1er degré
Ce courriel est à destination de vos collaborateurs qui souhaitent s’inscrire à la préparation aux concours de l’encadrement pédagogique (personnel de direction/inspection).
La démarche d’inscription se fera désormais selon les éléments ci dessous:

Le principe: un dispositif de formation préparation concours ou certification est ouvert par la DIFOR uniquement s’il y a suffisamment de candidats inscrits à la fin de la campagne. Ces derniers doivent donc obligatoirement s’inscrire par le lien fourni par la DIFOR (mail du 29 mai 2018 ci dessous)

Les points importants: (en PJ, un document “campagne …” exposant les rubriques attendues dans cette démarche d’inscription afin de faciliter la saisie à venir pour ceux intéressés)
sur la 2nde page d’inscription du lien apparaitra le voeu 1 avec le type de concours à sélectionner (encadrement) puis le corps de métier visé (PERDIR/INSPECTIONS par corps), puis suivre les rubriques suivantes jusqu’à la validation
sur la 3ème page, un vœu 2 est possible pour s’inscrire à deux concours de l’encadrement même si cela n’est pas recommandé
Je me tourne vers vous afin de souligner, auprès de vos équipes, ce changement de modalité d’inscription à cette préparation toujours très suivie par ceux qui veulent devenir inspecteur/personnel de direction.

Pour information, sur l’Académie de la Réunion: plus de 130 candidats s’inscrivent chaque année sur cette formation.

Télécharger (PDF, 106KB)

Télécharger (PDF, 88KB)

Pour information:
Campagne aux préparations concours et certifications PAF 2018-2019
Le présent appel à candidatures a pour objectif de recenser les besoins de formation dans le cadre des préparations aux concours (enseignement, administration, encadrement) et certifications (CAFFA, DNL, FLS) des personnels de l’académie pour l’année scolaire 2018/2019
Pour cela, vous indiquerez les préparations que vous souhaiteriez suivre dans le cadre du PAF ainsi que les concours ou certifications auxquels vous envisagez de vous présenter.
Il vous est demandé de ne valider qu’une seule saisie pouvant comprendre 2 voeux. Dans le cas où plusieurs saisies auraient été effectuées, seule la dernière serait prise en compte par les services.
A l’issue de cette campagne, une commission statuera sur les préparations effectivement mises en oeuvre. Une sélection des stagiaires pourra être effectuée par le reponsable pédagogique si le nombre de candidats est trop important.
Avant la fin de l’année scolaire en cours, vous serez informé de la suite donnée à votre candidature.
L’inscription à une préparation dans le cadre de la formation académique ne vaut pas inscription au coucours.


INSCRIPTION AU PAF 2018/2019

Je vous informe que la campagne d’inscription aux préparations concours et certifications professionnelles dans le cadre du plan académique de formation (PAF) pour l’année scolaire 2018-2019 est ouverte du mardi 29 mai au vendredi 8 juin 2018 à 17h00.

Vous trouverez ci-après le courrier du recteur en cliquant sur le lien suivant : https://filez.ac-reunion.fr/6khl8td
(disponible jusqu’au 30 juin).

Pour la seconde année, une campagne spécifique est mise en place au mois de juin afin de débuter les préparations dès le début de l’année scolaire, et ainsi permettre aux candidats de se préparer plus en amont.
Une autre campagne d’inscription sera organisée du 17 août au 5 septembre 2018 pour toutes les autres actions de formation.

Les inscriptions s’effectuent en utilisant ses identifiants académiques, exclusivement par internet :

http://seshat.ac-reunion.fr/dispatcher/difor/questionnaire.php?code=421152

Pour toute demande d’information complémentaire, une adresse électronique réservée à cette campagne est mise à la disposition des personnels : prepa_concours_difor@ac-reunion.fr


Poster un commentaire

Modalités de la formation continue à distance des professeurs des écoles

NOR : MENE1620916C circulaire n° 2016-115 du 19-8-2016 MENESR – DGESCO MAF2

Dans le cadre de leurs obligations réglementaires de service telles que définies dans le décret n° 2008-775 du 30 juillet 2008 et des modalités d’application précisées par la circulaire n° 2013-019 du 4 février 2013, il est fixé que les professeurs des écoles consacrent 18 heures annuelles à l’animation pédagogique ainsi qu’à des actions de formation continue. Les actions de formation continue doivent représenter au moins la moitié des 18 heures et être, pour tout ou partie, consacrées à des sessions de formation à distance sur des supports numériques.
La présente circulaire actualise et remplace la circulaire n° 2013-123 du 13 août 2013 relative à la formation à distance des professeurs des écoles.
Les principes
La formation continue en ligne doit favoriser une réflexion professionnelle ainsi qu’une évolution des pratiques pédagogiques selon une démarche qui place l’enseignant en acteur responsable de sa formation.
Le ministère de l’éducation nationale met à disposition des services de formation continue, des équipes de circonscription et des formateurs, une offre nationale de parcours de formation hybrides, accessible sur la plateforme M@gistère. Cette offre est composée de parcours réalisés par des experts, sous la responsabilité de la direction générale de l’enseignement scolaire, de l’inspection générale de l’éducation nationale, de la direction du numérique pour l’éducation, de Canopé, de l’école supérieure de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, mais aussi, suite à des appels à projets, par des contributeurs tels que les écoles supérieures du professorat et de l’éducation (Espe) ou l’Institut français de l’éducation (Ifé).
Les parcours de formation, conçus pour être utilisés en circonscription selon des durées variables, de 3, 6 ou 9 heures, visent à conforter ou perfectionner les compétences des enseignants. Les parcours nationaux font l’objet de descriptifs qui précisent leurs objectifs et leurs contenus ainsi que les durées des sessions de formation en présence et à distance à prévoir.
Les formations hybrides combinant des temps à distance et des temps en présentiel sont à privilégier. Cette modalité offre, en effet, la possibilité d’un parcours inscrit dans la durée permettant à l’enseignant d’éprouver, au sein de sa classe, les éléments développés dans le cadre de la formation et de disposer de temps d’échanges et d’analyses à distance via les outils numériques et lors des regroupements.
La prise en compte et le suivi de la formation continue en ligne au titre des heures réglementaires dédiées à la formation passent nécessairement par l’inscription, via l’application GAIA, à la plateforme M@gistère.
Construction de l’offre à l’échelon académique
Sous la responsabilité des recteurs d’académie et des inspecteurs d’académie, directeurs académiques des services de l’éducation nationale, l’offre de formation inscrite au plan de formation continue des enseignants du premier degré intègre tout ou partie de l’offre nationale, en complémentarité et en articulation avec les dispositifs de formation existants.
L’élaboration de l’offre académique, définie en cohérence avec les priorités nationales et le projet académique, doit prendre en compte les besoins des équipes. Cette construction donne lieu à un travail concerté entre le responsable académique de formation, les inspecteurs d’académie-directeurs académiques des services de l’éducation nationale, les inspecteurs de l’éducation nationale adjoints, les inspecteurs de l’éducation nationale, dont les chargés de mission départementaux, le(s) responsable(s) de la formation du premier degré en Espe. Dans tous les cas, les parcours retenus doivent permettre le développement professionnel de chacun en offrant la possibilité d’une acquisition ou consolidation des compétences définies par le référentiel des métiers de l’éducation (arrêté du 1er juillet 2013).
La programmation des parcours peut gagner à s’inscrire dans une logique pluriannuelle. Elle veille à intégrer des parcours à l’intention d’équipes qui souhaitent consolider leur expertise pour la mise en œuvre du projet d’école, de la liaison école-collège dans le cadre du cycle 3, ou de thématiques transversales (gestion du temps des élèves, construction des emplois du temps en lien avec les nouveaux rythmes scolaires, activités pédagogiques complémentaires, apprentissage des valeurs de la République, parcours citoyen, égalité filles-garçons, parcours d’éducation artistique et culturelle etc.). Certains de ces parcours peuvent être ouverts à des publics incluant des professeurs de collège, notamment lorsqu’ils portent sur le cycle 3. Le conseil départemental de la formation est consulté sur le déploiement de ces formations hybrides.
Inscription et suivi de la formation en ligne
Les sessions de formation à distance sont mises en œuvre par les équipes de circonscription et les conseillers pédagogiques à mission départementale. Ces sessions s’inscrivent dans le cadre des 18 heures statutaires de formation des professeurs des écoles dont l’organisation et le suivi incombent aux inspecteurs de l’éducation nationale. Le temps consacré par chaque enseignant à suivre un parcours de formation est comptabilisé dans ses obligations de service. La durée de formation décomptée au titre de l’inscription dans un parcours de formation est fixée forfaitairement. Elle correspond à la durée annoncée du parcours (3, 6 ou 9 heures).
Les parcours auxquels les enseignants sont inscrits sont directement accessibles sur la plateforme M@gistère. Ils y accèdent à partir du lieu de leur choix (école, domicile, etc.).
Des outils internes à la plateforme (classes virtuelles, préparations collectives de séance, audioconférences, forums, outils collaboratifs, etc.) permettent au formateur d’accompagner l’enseignant. Une inscription nominative atteste la participation au module de formation et des outils d’auto-positionnement donnent à l’enseignant la possibilité de se situer par rapport aux objectifs de la formation. Ces informations ne sont pas transmises en dehors de ce cadre. Chaque parcours se conclut par un questionnaire permettant de recueillir l’avis des professeurs sur la formation suivie et de contribuer ainsi à en améliorer la qualité. Durant la formation, l’enseignant a la possibilité de renseigner un « carnet de bord ». Cet outil est personnel et chaque enseignant peut choisir de le valoriser.
Pilotage et déploiement de la formation en ligne
Le déploiement et le suivi du dispositif M@gistère auprès des professeurs sont assurés par une équipe de pilotage composée a minima de l’inspecteur de l’éducation nationale chargé du plan de formation, de l’inspecteur de l’éducation nationale chargé de la mission Tice et d’un formateur conseiller pédagogique. L’IEN chargé de la mission Tice est le relais local privilégié du dispositif académique d’e-formation, en lien avec le réseau national M@gistère. Sous l’autorité du directeur académique des services de l’éducation nationale, il identifie la ou les personne(s) chargée(s) d’accompagner les formateurs, afin de répondre à leurs interrogations techniques sur la gestion des parcours (organisation des sessions, ouverture des droits d’accès notamment). Est privilégié un fonctionnement collégial de l’équipe de pilotage, en évitant l’écueil d’une spécialisation des uns sur les aspects numériques et des autres sur les volets pédagogiques.
La formation des formateurs
La formation à distance suppose un accompagnement particulier ; l’adaptation de la professionnalisation des formateurs est donc déterminante. Elle s’appuie sur le référentiel de compétences du formateur produit par la direction générale de l’enseignement scolaire, en prolongement d’un travail conjoint avec la Chaire Unesco, publié au B.O.E.N. du 23 juillet 2015. Inscrite au plan national de formation via, notamment, le parcours hybride « Former à distance »,
« Mettre en œuvre des activités sociales à distance » et « Concevoir et animer une classe virtuelle » qui abordent les particularités pédagogiques et techniques liées à l’e-formation, cette professionnalisation gagnera à trouver un relais dans les plans académiques de formation.
La plateforme M@gistère : une offre élargie, disponible en libre accès
Outre les parcours hybrides pris en compte au titre des 18 heures réglementaires, la plateforme M@gistère offre désormais des services élargis. Sont ouverts des modules en accès libre permettant aux professeurs qui le souhaitent de consolider et/ou d’approfondir certains points relatifs aux programmes, dispositifs et/ou pratiques pédagogiques.
L’enrichissement de la plateforme résulte aussi de la valorisation de parcours élaborés par des équipes académiques et départementales, en réponse à des besoins locaux plus spécifiques. Pour intégrer la plateforme M@gistère, ces parcours doivent avoir fait l’objet d’une validation par les corps d’inspection et, dans la mesure du possible, par un(e) universitaire. Une labellisation nationale pourra, de surcroît, être attribuée par le comité éditorial national.


Poster un commentaire

REVOILA M@GISTERE RENOVE

Formation continue

Modalités de la formation continue à distance des professeurs des écoles

NOR : MENE1620916C
circulaire n° 2016-115 du 19-8-2016
MENESR – DGESCO MAF2

Texte adressé aux rectrices et recteurs d’académie ; aux vice-recteurs de Mayotte, de la Nouvelle-Calédonie, de la Polynésie française et de Wallis-et-Futuna ; aux IA-Dasen ; au chef du service de l’éducation nationale de Saint-Pierre-et-Miquelon ; aux directrices et directeurs des ressources humaines ; aux responsables académiques de la formation ; aux directrices et directeurs d’école supérieure du professorat et de l’éducation ; aux inspectrices et inspecteurs chargés des circonscriptions du premier degré ; aux directrices et directeurs d’école ; aux conseillères et conseillers pédagogiques du premier degré ; aux professeurs des écoles

Dans le cadre de leurs obligations réglementaires de service telles que définies dans le décret n° 2008-775 du 30 juillet 2008 et des modalités d’application précisées par la circulaire n° 2013-019 du 4 février 2013, il est fixé que les professeurs des écoles consacrent 18 heures annuelles à l’animation pédagogique ainsi qu’à des actions de formation continue. Les actions de formation continue doivent représenter au moins la moitié des 18 heures et être, pour tout ou partie, consacrées à des sessions de formation à distance sur des supports numériques.

La présente circulaire actualise et remplace la circulaire n° 2013-123 du 13 août 2013 relative à la formation à distance des professeurs des écoles.

Les principes

La formation continue en ligne doit favoriser une réflexion professionnelle ainsi qu’une évolution des pratiques pédagogiques selon une démarche qui place l’enseignant en acteur responsable de sa formation.

Le ministère de l’éducation nationale met à disposition des services de formation continue, des équipes de circonscription et des formateurs, une offre nationale de parcours de formation hybrides, accessible sur la plateforme M@gistère. Cette offre est composée de parcours réalisés par des experts, sous la responsabilité de la direction générale de l’enseignement scolaire, de l’inspection générale de l’éducation nationale, de la direction du numérique pour l’éducation, de Canopé, de l’école supérieure de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, mais aussi, suite à des appels à projets, par des contributeurs tels que les écoles supérieures du professorat et de l’éducation (Espe) ou l’Institut français de l’éducation (Ifé).

Les parcours de formation, conçus pour être utilisés en circonscription selon des durées variables, de 3, 6 ou 9 heures, visent à conforter ou perfectionner les compétences des enseignants. Les parcours nationaux font l’objet de descriptifs qui précisent leurs objectifs et leurs contenus ainsi que les durées des sessions de formation en présence et à distance à prévoir.

Les formations hybrides combinant des temps à distance et des temps en présentiel sont à privilégier. Cette modalité offre, en effet, la possibilité d’un parcours inscrit dans la durée permettant à l’enseignant d’éprouver, au sein de sa classe, les éléments développés dans le cadre de la formation et de disposer de temps d’échanges et d’analyses à distance via les outils numériques et lors des regroupements.

La prise en compte et le suivi de la formation continue en ligne au titre des heures réglementaires dédiées à la formation passent nécessairement par l’inscription, via l’application GAIA, à la plateforme M@gistère.

Construction de l’offre à l’échelon académique

Sous la responsabilité des recteurs d’académie et des inspecteurs d’académie, directeurs académiques des services de l’éducation nationale, l’offre de formation inscrite au plan de formation continue des enseignants du premier degré intègre tout ou partie de l’offre nationale, en complémentarité et en articulation avec les dispositifs de formation existants.

L’élaboration de l’offre académique, définie en cohérence avec les priorités nationales et le projet académique, doit prendre en compte les besoins des équipes. Cette construction donne lieu à un travail concerté entre le responsable académique de formation, les inspecteurs d’académie-directeurs académiques des services de l’éducation nationale, les inspecteurs de l’éducation nationale adjoints, les inspecteurs de l’éducation nationale, dont les chargés de mission départementaux, le(s) responsable(s) de la formation du premier degré en Espe. Dans tous les cas, les parcours retenus doivent permettre le développement professionnel de chacun en offrant la possibilité d’une acquisition ou consolidation des compétences définies par le référentiel des métiers de l’éducation (arrêté du 1er juillet 2013).

La programmation des parcours peut gagner à s’inscrire dans une logique pluriannuelle. Elle veille à intégrer des parcours à l’intention d’équipes qui souhaitent consolider leur expertise pour la mise en œuvre du projet d’école, de la liaison école-collège dans le cadre du cycle 3, ou de thématiques transversales (gestion du temps des élèves, construction des emplois du temps en lien avec les nouveaux rythmes scolaires, activités pédagogiques complémentaires, apprentissage des valeurs de la République, parcours citoyen, égalité filles-garçons, parcours d’éducation artistique et culturelle etc.). Certains de ces parcours peuvent être ouverts à des publics incluant des professeurs de collège, notamment lorsqu’ils portent sur le cycle 3. Le conseil départemental de la formation est consulté sur le déploiement de ces formations hybrides.

Inscription et suivi de la formation en ligne

Les sessions de formation à distance sont mises en œuvre par les équipes de circonscription et les conseillers pédagogiques à mission départementale. Ces sessions s’inscrivent dans le cadre des 18 heures statutaires de formation des professeurs des écoles dont l’organisation et le suivi incombent aux inspecteurs de l’éducation nationale. Le temps consacré par chaque enseignant à suivre un parcours de formation est comptabilisé dans ses obligations de service. La durée de formation décomptée au titre de l’inscription dans un parcours de formation est fixée forfaitairement. Elle correspond à la durée annoncée du parcours (3, 6 ou 9 heures).

Les parcours auxquels les enseignants sont inscrits sont directement accessibles sur la plateforme M@gistère. Ils y accèdent à partir du lieu de leur choix (école, domicile, etc.).

Des outils internes à la plateforme (classes virtuelles, préparations collectives de séance, audioconférences, forums, outils collaboratifs, etc.) permettent au formateur d’accompagner l’enseignant. Une inscription nominative atteste la participation au module de formation et des outils d’auto-positionnement donnent à l’enseignant la possibilité de se situer par rapport aux objectifs de la formation. Ces informations ne sont pas transmises en dehors de ce cadre. Chaque parcours se conclut par un questionnaire permettant de recueillir l’avis des professeurs sur la formation suivie et de contribuer ainsi à en améliorer la qualité. Durant la formation, l’enseignant a la possibilité de renseigner un « carnet de bord ». Cet outil est personnel et chaque enseignant peut choisir de le valoriser.

Pilotage et déploiement de la formation en ligne

Le déploiement et le suivi du dispositif M@gistère auprès des professeurs sont assurés par une équipe de pilotage composée a minima de l’inspecteur de l’éducation nationale chargé du plan de formation, de l’inspecteur de l’éducation nationale chargé de la mission Tice et d’un formateur conseiller pédagogique. L’IEN chargé de la mission Tice est le relais local privilégié du dispositif académique d’e-formation, en lien avec le réseau national M@gistère. Sous l’autorité du directeur académique des services de l’éducation nationale, il identifie la ou les personne(s) chargée(s) d’accompagner les formateurs, afin de répondre à leurs interrogations techniques sur la gestion des parcours (organisation des sessions, ouverture des droits d’accès notamment). Est privilégié un fonctionnement collégial de l’équipe de pilotage, en évitant l’écueil d’une spécialisation des uns sur les aspects numériques et des autres sur les volets pédagogiques.

La formation des formateurs

La formation à distance suppose un accompagnement particulier ; l’adaptation de la professionnalisation des formateurs est donc déterminante. Elle s’appuie sur le référentiel de compétences du formateur produit par la direction générale de l’enseignement scolaire, en prolongement d’un travail conjoint avec la Chaire Unesco, publié au B.O.E.N. du 23 juillet 2015. Inscrite au plan national de formation via, notamment, le parcours hybride « Former à distance »,
« Mettre en œuvre des activités sociales à distance » et « Concevoir et animer une classe virtuelle » qui abordent les particularités pédagogiques et techniques liées à l’e-formation, cette professionnalisation gagnera à trouver un relais dans les plans académiques de formation.

La plateforme M@gistère : une offre élargie, disponible en libre accès

Outre les parcours hybrides pris en compte au titre des 18 heures réglementaires, la plateforme M@gistère offre désormais des services élargis. Sont ouverts des modules en accès libre permettant aux professeurs qui le souhaitent de consolider et/ou d’approfondir certains points relatifs aux programmes, dispositifs et/ou pratiques pédagogiques.

L’enrichissement de la plateforme résulte aussi de la valorisation de parcours élaborés par des équipes académiques et départementales, en réponse à des besoins locaux plus spécifiques. Pour intégrer la plateforme M@gistère, ces parcours doivent avoir fait l’objet d’une validation par les corps d’inspection et, dans la mesure du possible, par un(e) universitaire. Une labellisation nationale pourra, de surcroît, être attribuée par le comité éditorial national.

Pour la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche
et par délégation,
La directrice générale de l’enseignement scolaire,
Florence Robine