SAIPER

Le Syndicat Alternatif


Un entonnoir sur la tête…

Le métier d’enseignant en perte de sens

Depuis 4 ans que nous subissons la politique ministérielle de M. Blanquer, il est certain que les enseignants se sentent de plus en plus éloignés de la quintessence de leur métier et de leur rôle au sein de l’éducation nationale. Nous sommes devenus des fonctionnaires avant d’être des enseignants pris en charge par un ministre pétri de convictions auto satisfaites, l’idéologie a remplacé l’incertitude et le questionnement de la transmission du savoir. La main mise ministérielle de la maternelle à l’université a imposé des diktats : Parcoursup, école inclusive, cp à 12, changement des programmes maternelle qui puent l’idéologie et ne reflètent aucune réflexion, juste la volonté de modifier facticement les programmes 2015 ; toutes ces mesures ont été auto préconisées, pas loin d’une masturbation intellectuelle qui ont toutes un seul but, très loin de celui affiché, nous assistons impuissants à la rationalisation des moyens au service d’une politique éducative indifférente à ses résultats mais au service de sa propre ambition.

Blanquer aurait pu être ministre de l’Intérieur mais il a dû ravaler son ambition à plus tard, et la mise en place de cette politique éducative (rationalisation à outrance des moyens alloués à l’éducation nationale jusqu’à avoir 200 millions non dépensés alors que sur le terrain le manque de moyens est criant) n’a pour ambition que la sienne, dans l’espoir de voir celle-ci satisfaite.

Sur le terrain les personnels subissent de plein fouet l’évolution sociétale et l’accroissement de la violence dans les établissements : élèves ingérables, parents inquisiteurs, pour lesquels aucune réponse n’est apportée par nos hiérarchies , notre ministre se vante du bienfondé de sa politique et communique par voie de presse avec ses personnels sur l’avenir de notre métier, les  augmentations de salaires des plus jeunes qui ne compenseront jamais l’impact de la réforme des retraites , les enseignants de Marseille apprennent de même qu’ils vont être recrutés par les directeurs…..

Aucune communication sur les conséquences de ces différentes mesures ne nous est fournie, nous avançons à l’aveugle avec pour seule boussole la pensée blanquerienne alors que sur le terrain nous constatons amèrement la dégradation des conditions de travail : mise en place des PIAL, manque de postes et recrutement de contractuels, mise en œuvre d’une formation imbécile ( les constellations) qui permet au gouvernement de satisfaire les exigences de la cour des comptes sans pour autant fournir une véritable formation continue ambitieuse…

Alors oui, il est important et nécessaire de participer à la grève ce mardi 5 octobre 2021, ne laissons pas la seule parole ministérielle audible.


Appel au recrutement de TOUTE la liste complémentaire du CRPE dans l’académie. Non à la contractualisation de notre métier de LA REUNION !

Non à la contractualisation de notre métier

OUI au recrutement de TOUTE la liste complémentaire du CRPE

dans l’académie de LA REUNION !

Nous avons besoin de solutions pérennes.

La contractualisation de notre métier ne peut pas être une réponse au problème.

 

C’est pourquoi il est indispensable que tous les lauréats du concours de professeur des écoles inscrits sur les listes complémentaires soient recrutés car ils auront un vrai statut de fonctionnaire stagiaire et d’Etat contrairement aux contractuels.

 

Nous soussigné.e.s, exigeons que l’ensemble de la liste complémentaire soit recrutée pour répondre à l’urgence, réabondée à hauteur des besoins en postes de l’académie et qu’une délégation soit reçue par la Rectrice.

 

RASSEMBLEMENT MERCREDI 6 OCTOBRE 2021

DEVANT LES GRILLES DU RECTORAT A 14H.

https://www.petitionenligne.re/appel_au_recrutement_de_toute_la_liste_complementaire_du_crpe_dans_lacademie_non_a_la_contractualisation_de_notre_metier_de_la_reunion

 

 

Intersyndicale Logo