SAIPER

Le Syndicat Alternatif

RECREATIONS

Poster un commentaire

L’Académie a publié une circulaire à destination des écoles pour réglementer le temps consacré aux récréations. Ce texte qui se situe à la frontière entre la réglementation et la pédagogie n’est qu’un avatar de plus dans l’application concrète des rythmes scolaires. Déjà, en 2002 le SAIPER PAS 974 s’était mobilisé pour que soient maintenues de véritables récréations en maternelle et avions obtenu gain de cause. Il est dommage de devoir recommencer le même combat.
Le seul texte à appliquer est l’arrêté du 25 janvier 2002 publié au JO du 10-02-2002, qui fixe les horaires des écoles maternelles et élémentaires; ce texte indique ” l’horaire moyen consacré aux récréations est de 15 minutes par demi-journée à l’école élémentaire. Cet horaire doit s’imputer de manière équilibrée sur l’ensemble des domaines disciplinaires. A l’école maternelle, le temps des récréations est compris entre 15 minutes et 30 minutes par demi-journée. La circulaire annexe ,de statut inférieur ne peut se substituer à cet arrêté, seul juridiquement valable.
Cette circulaire a pour seul but de faire pression sur les équipes et les directeurs d’école; user ainsi de son autorité n’est pas digne d’une autorité hiérarchique.
Le conseil des maîtres décide de la place des récréations et du temps qui y est consacré. Ce temps , comme le rappelle la circulaire , est un temps du service des enseignants puisque ce sont les enseignants qui exercent la surveillance et que, notamment en maternelle les programmes dans la section “devenir élève” intègre ce moment de la journée de l’élève.
Il est regrettable de constater encore une fois combien la réalité du terrain n’est pas prise en compte: préconiser 15 minutes de récréations 2 fois dans la matinée n’est matériellement pas adapté et ne tient pas compte des conditions matérielles, du temps consacré aux passages aux toilettes, des problèmes de surveillance quand l’enseignant de petite section a réintégré sa classe alors que les grands continuent à bénéficier d’un temps de récréation….
Supprimer comme cela est dit la récréation de l’après midi est une aberration et demeure fort éloigné du respect du rythme de l’enfant, que cette réforme absurde ne cesse de bafouer alors que le but initial était sa défense. Le fonctionnement de chaque école est spécifique et cette souplesse donnée par l’arrêté permet à chaque école d’organiser les temps consacrés aux récréations, de faire ou de ne pas faire de récréation.
Cette circulaire ne fait que rajouter du trouble dans les établissements scolaires et nous dénonçons également la suspicion perpétuelle vis à vis des enseignants toujours suspectés de rechigner à travailler.