SAIPER

Le Syndicat Alternatif


Poster un commentaire

REUNIONS INFORMATIONS SYNDICALES MOUVEMENT 2017

DANS LE NORD, au local du syndicat 7 bis rue d’Anjou Ste Clotilde
Pour tout contact : Stéphane Chéckouri 0692 88 31 78
MERCREDI 29 MARS 2017 A 14H30
SAMEDI 1ER AVRIL 2017 A 9H
DANS L’OUEST , au CREPS de Saint Paul
Pour tout contact :Marie anne Rodia 0692 828318
Samedi 25 mars 2017 à 8h30 Mercredi 29 mars 2017 à 8h30
DANS LE SUD , au local du syndicat,149 rue Marius et Ary Leblond à St Pierre
Pour tout contact : Françoise Arnoldi 0692863036
Mercredi 29 mars 2017 à 14h


Poster un commentaire

Compte rendu capd 14 décembre 2016

DECLARATION DU SAIPER
Monsieur l’IA-DAASEN,
Trois points nous préoccupent plus particulièrement, nous tenons à vous en faire part afin que des mesures concrètes soient enfin prises
En premier lieu, les faits d’agression envers les personnels de l’éducation nationale deviennent si fréquents qu’un risque réel de leur banalisation nous préoccupe. À l’heure du plan Vigipirate et de l’application de l’état d’urgence où des mesures drastiques ont été prises pour assurer la sécurité des lieux publics et plus particulièrement des écoles, ces faits malheureusement quotidiens ne sont pas traités avec toute la nécessaire fermeté qui devrait prévaloir en la matière. Une campagne académique rappelant les règles aux uns et aux autres permettrait d’une part aux enseignants de travailler en toute sérénité et d’autre part de réduire le nombre de congés maladie rattaché à ces infractions.
L’intérêt commun doit conduire vos services à faire diminuer cette souffrance au travail, pour laquelle nous ne voyons, pourtant, que la partie émergée ; de nombreux personnels par peur de représailles n’osant pas faire valoir leurs droits.
Outre ces faits de violence extramuros, il existe et là aussi, de façon exponentielle une augmentation des conflits entre les enseignants, notamment entre ceux qui exercent la fonction de directeur et leurs adjoints. Ces conflits, traités trop tardivement par les inspecteurs de circonscription, dégénèrent et aboutissent souvent à des situations inextricables.
Par le passé, vous avez fait le choix de retirer des directeurs de leur fonction malgré le refus unanime des syndicats ; dans d’autres situations vous n’adoptez pas le même modus operandi. On ne peut que constater un traitement partisan de ces conflits selon les soutiens dont les uns et les autres se prévalent. Malgré des réunions sur le terrain, votre choix s’avère toujours être celui du plus fort : politiquement, hiérarchiquement mais plus rarement celui du terrain, de la proximité , des enseignants en souffrance.
Là aussi, le gâchis qui résulte de ces conflits met à mal des enseignants et cela pour longtemps. Une écoute objective doit prévaloir, les enseignants ont trop souvent le sentiment que leur parole n’a pas de valeur ce qui entraine malheureusement une défiance durable envers leur administration.
Enfin, la mise en place du LSU depuis la rentrée scolaire a permis de mettre en évidence l’impréparation de ce dispositif. Notamment, l’oubli des élèves relevant de l’ASH est éthiquement condamnable et montre bien tout le mépris d’un tel système d’évaluation vis-à-vis de ces derniers. Ceux qui seront malgré tout évalués se verront créditer d’un livret rempli de compétences non acquises ; à l’heure de l’école bienveillante cela fait tâche. Au-delà de ces manques, c’est la philosophie même du LSU que nous dénonçons : il catalogue les élèves, il est chronophage dans son renseignement et sa validation, et le temps de passation est également pris sur le temps d’enseignement.
Tout comme pour base élèves, nous exigeons, comme la loi le stipule, que les parents soient informés. À ce jour, l’absence d’information aux parents perdure concernant le fichier base élèves et nous amènera à demander des comptes auprès du ministère. Le SAIPER (UDAS)
Voici les questions et les réponses de l’IA lors de la CAPD du mercredi 14 décembre 2016 :

Inspections
Nous sommes dans une année de transition. Pouvez-vous nous dire si les T2 seront inspectés ?
L’IA a redit aux Ien que les T2 ne sont pas la priorité. Pas d’inspections des T2 cette année.

LSU
Qui imprime les livrets ?
Le LSU est à sa version 16.4.B et la version 17 est en attente. Donc le LSU n’est pas obligatoire. Un bulletin convient tout à fait pour communiquer avec les familles.

Base Elève
Les familles peuvent elles être informées comme la loi l’exige ?
Un document a été envoyé dans les boites d’écoles pour donner l’information aux familles.

80%
Peut-on mettre en place le 80% payé 85% dans notre académie ?
Non car il faut rajouter des jours.

Exemple de modalité possible
• La quotité 80% annualisé (rémunérée à 85,7%)
Seules seront examinées les demandes des enseignants affectés dans les écoles ayant adopté le cadre horaire “5h15 par jour et 3 h le mercredi”.
Les collègues qui obtiendront un temps partiel à 80% effectueront un service hebdomadaire de 75% et le complèteront par un nombre de journées supplémentaires d’enseignement (5% restant).
Une seule modalité : l’organisation de service se fait à 5 personnes que l’administration appelle A B C D E.
Attention :
Aucune annulation ou modification de quotité ne sera acceptée, en particulier si l’enseignant est désigné comme le “E” du calendrier.
Un calendrier est proposé en fonction de la « lettre » que vous occupez (annexe 3 DSDEN).
Si vous êtes désigné E par l’Administration, vous n’aurez pas de classe à vous et vous complèterez les services de A, B, C et D.
Si vous ne voulez absolument pas être le E, ne demandez pas cette quotité !
Enseignant A Enseignant B Enseignant C Enseignant D Enseignant E
Enseigne devant sa classe, ne travaille pas le lundi et 1 mercredi sur 4 Enseigne devant sa classe, ne
travaille pas le mardi
et 1 mercredi sur 4 Enseigne devant sa classe, ne
travaille pas le jeudi
et 1 mercredi sur 4 Enseigne devant sa classe, ne
travaille pas le vendredi
et 1 mercredi sur 4 Enseigne dans les classes de A, B, C et D (donc dans 4 classes différentes). Son jour de congé varie
selon les périodes d’exercice à temps complet des 4 autres
Temps plein du
31/08/16 au 6/11/16 Temps plein du 07/11/16 au 8/01/17 Temps plein du 09/01/17 au 12/03/17 Temps plein du 13/03/17 au 14/05/17 Temps plein du
15/05/17 au 08/07/17

Comment améliorer l’organisation de la formation REP + ?
En cours d’élaboration
10/ Comment obliger la Mairie de ST LOUIS à mettre aux normes ses écoles en matière d’hygiène et sécurité ?
Ecrire au recteur et/ou au préfet pour se couvrir

UPE2A
Quels sont les rôles et les missions du Casnav en général et plus particulièrement en direction des personnels UPE2A ? (fiche de renseignement relevant plutôt de l’IEN, décompte des heures effectuées dans le 1er et le 2d degré, lettre de mission imposant la transmission des documents pédagogiques produits, ainsi que l’accueil de stagiaires)
Que doivent être les modalités de communication entre le Casnav et les enseignants de UPE2A ? (actuellement elles se font par l’intermédiaire de courriels directement adressés aux enseignants (sans copie aux IEN), ou par des appels téléphoniques sur les portables personnels et sur nos temps personnels.)
Quelle est la légalité (CNIL) des outils numériques concernant les demandes (tableau de bord nominatif), stockage et archivage des dossiers scolaires des élèves)
L’Ia nous a proposé d’écrire à la directrice pour faire une demande de rendez vous. Nous avons accepté.

LSU
Les enseignants qui ont déjà essayé le LSU ont été mécontents du fait que lorsqu’ils ont rentré des compétences différentes dans un champ prédéfini et qu’ils ont voulu attribuer des codes à ces compétences évaluées ceci a été impossible. Un seul code est possible pour le champ prédéfini uniquement. Ceci ne reflète absolument pas la réalité du travail car la réussite et l’échec sont rarement exclusifs. Que peut-on proposer à ces collègues ?
Pas d’obligation de le remplir

ER
Lors de leur dernière réunion avec les IEN ASH, Mme MADASCHI et Mr ASTOURNE, les enseignants référents de l’académie ont rédigé et transmis à leur hiérarchie des doléances concernant leur fonction et les problématiques qu’ils rencontrent sur le terrain.
Auront-ils des réponses à leurs diverses demandes ?
Mr ASTOURNE nous a dit qu’une convention est en cours de rédaction. Un rendez vous avec la MDPH est prévu à la rentrée de janvier.

barème des promotions

Télécharger (PDF, 180KB)


Poster un commentaire

SIGNEZ ET FAITES SIGNER

Télécharger (PDF, 664KB)



Titre : Pétition pour la revalorisation des enseignants en charge d’élèves à besoins particuliers
URL : http://www.mesopinions.com/petition/social/revalorisation-enseignants-charge-eleves-besoins-particuliers/26586

2e lien :
Titre : Pétition contre les vacances APRÈS le 20 décembre 2017
URL : http://www.mesopinions.com/petition/social/aux-vacances-apres-20-decembre-2017/26587

3e lien :
Titre : Pétition contre les violences envers le personnel de l’Éducation nationale
URL : http://www.mesopinions.com/petition/social/contre-violences-envers-personnel-education-nationale/26588


Poster un commentaire

CONGRES DU SAIPER UDAS JEUDI 10 NOVEMBRE 2016

Nous avons l’honneur de vous informer que le SAIPER (UDAS) tiendra son congrès annuel le jeudi 10 novembre 2016 à la salle des fêtes du 12e km au Tampon (68 rue Auguste Lacaussade).

Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-joint entre autres une demande d’autorisation d’absence (une pour le personnel qui travaille dans le 1er degré et l’autre pour le personnel qui travaille dans le 2nd degré) que vous devez compléter et puis transmettre à votre IEN avant le mercredi 2 novembre 2016 en l’accompagnant du formulaire de demande d’autorisation d’absence académique (cochez pour motif « exercice du droit syndical »).
Pour éviter tout problème de délai, nous vous conseillons de transmettre ces deux documents à votre IEN le plus tôt possible.

Le congrès est un moment important de notre vie syndicale et nous comptons beaucoup sur votre présence.

+

Télécharger “Demande-dabsence-pour-Congrès-2016-1er-degré.pdf” Demande-dabsence-pour-Congrès-2016-1er-degré.pdf – Téléchargé 129 fois – 189 kB

Télécharger “Demande-dabsence-pour-Congrès-2016-2nd-degré.pdf” Demande-dabsence-pour-Congrès-2016-2nd-degré.pdf – Téléchargé 68 fois – 188 kB

Télécharger “Plan-daccès-à-la-Salle-des-Fêtes-du-12ème-en-venant-de-La-Plaine-des-Cafres.png” Plan-daccès-à-la-Salle-des-Fêtes-du-12ème-en-venant-de-La-Plaine-des-Cafres.png – Téléchargé 77 fois – 382 kB

Télécharger “Plan-daccès-à-la-Salle-des-Fêtes-du-12ème-en-venant-de-St-Pierre.png” Plan-daccès-à-la-Salle-des-Fêtes-du-12ème-en-venant-de-St-Pierre.png – Téléchargé 83 fois – 675 kB


Poster un commentaire

RENDEZ AUX ÉLÈVES LEURS RECRÉATIONS !

La réforme des rythmes scolaires a introduit dans les emplois du temps de bon nombre d’écoles des après-midi dits raccourcis. De fait, certains textes – qui n’ont aucun caractère juridique et obligatoire — demandent aux équipes d’écoles de réfléchir sur la pertinence de garder une récréation en cas de demi-journée inférieure à 1 h 30. Il n’y est aucunement dit que la récréation devait être interdite. Cela est d’autant plus vrai quand la demi-journée excède 1 h 30.
Cependant, certains inspecteurs se sont emparés immédiatement de cette question suspectant les enseignants de vouloir limiter les temps d’enseignement en préservant cette récréation.
Ils mettent à profit les réunions de directeurs pour imposer leur point de vue aux équipes d’écoles et réécrivent ainsi la législation en la tordant à leur bon vouloir.
Ce fut déjà le cas plusieurs années auparavant quand le SAIPER naissant était déjà intervenu sur cette question et avait obtenu gain de cause.
L’arrêté de référence du 25-1-2002 (JO du 10-2-2002) est le seul à faire mention des récréations : il a été abrogé et non remplacé. Comme il n’a pas été remplacé, il reste la seule et unique référence donc, la seule quotité qui demeure est de 15 min (ou 30 en maternelle) par demi-journée, tout comme nous le faisions le samedi matin.
La suppression de la coupure du mercredi occasionnée par cette réforme a rendu la semaine scolaire exténuante pour tous nos élèves. Même la ministre de l’Éducation le reconnait à demi-mot. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’inspection générale de l’Éducation nationale (l’IGEN) envisage d’exempter les élèves de maternelle de cette réforme. Ajouté à cela la problématique de l’hygiène (pouvoir satisfaire des besoins physiologiques) qui est récurrente dans nos écoles, la suppression totale de la récréation de l’après-midi nous parait illégale, contre-productive et néfaste pour les élèves.
De nombreux travaux prouvent combien ces moments de détente sont nécessaires à nos élèves et les supprimer sous la pression, n’améliorera en rien notre quotidien. Il est primordial que les enseignants préservent leur liberté pédagogique, au sein de leurs écoles, dans le respect de la législation et à l’encontre d’une hiérarchie abusive.
Nous encourageons et nous apportons notre aide aux équipes d’écoles qui souhaitent maintenir ces moments de récréation tels que le définit le législateur.

Le bureau du SAIPER


Poster un commentaire

REFORME DU COLLEGE : TOUT CE QUI NE VA PAS :

Pour la première fois, une réforme va s’appliquer de la sixième à la troisième dans la même année et non progressivement comme il est d’usage pour éviter que les collégiens ayant déjà entamé un train de réformes ne se perdent en chemin.
De nombreux points de cette réforme ont été contestés pour différentes raisons : des nouveaux programmes, l’apprentissage d’une seconde langue en 5e, la disparition de certaines classes bilangues, l’instauration d’un accompagnement personnalisé (AP) pour les élèves, la mise en place d’ enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) et la suppression des options latin et grec en faveur d’une initiation de tous les collégiens aux langues et cultures de l’Antiquité.
Les EPI (Enseignements Pratiques Interdisciplinaires) dont on a beaucoup parlé et qui sont quasi inapplicables ont déjà été testés puis abandonnés sous le ministre J.Lang . Cette idée de croiser les disciplines pour apporter une autre approche éducative aux élèves s’avère un véritable casse-tête pour leur organisation concrète dans les établissements : il y a 8 thèmes imposés et deux doivent être proposés pendant l’année. Certains collèges de St Denis ont même abandonné leur mise en application.
L’apprentissage du latin et du grec est théoriquement maintenu, mais impossible à enseigner dans les faits. Ainsi, ce sont des éléments de grec et de latin que l’on va introduire dans les cours de français, quelques cours seront donnés au cours du cycle 4 ; un EPI est également prévu, mais dans ces conditions il ne s’agit plus d’un véritable enseignement, mais bien plutôt d’un bricolage.
La mise en œuvre de cette réforme va se heurter à son coût exorbitant car tous les programmes changent depuis le CP jusqu’à la 3e. Les écoles vont devoir changer tous leurs manuels. Au Primaire, les manuels sont à la charge des communes, au collège à la charge des départements : le coût du renouvellement est de l’ordre de 300 millions d’euros pour l’école, et 480 millions € pour le collège, soit 780 M€. Aucun budget n’est prévu pour le financement de ces achats et les communes qui doivent faire face au financement de la réforme des rythmes scolaires n’ont plus aucun budget pour le faire. Le ministère prévoit l’embauche de 4 000 postes d’enseignants pour mettre en place la réforme. Cela représente une masse salariale d’environ 180 M€.
Les contraintes budgétaires et donc les difficultés d’embauches pourraient en partie être réglées par la mise en application des EPI. En effet, ces derniers proposant des liens entre les disciplines scientifiques et le sport (la filière STAPS étant la filière la plus demandée) permettront de pallier le manque de professeurs dans les autres disciplines.
Sous couvert d’un discours démagogique de notre ministre, les EPI ne servent qu’à masquer les manques.
Les EPI servent également à faire croire à l’autonomie des établissements, appelés de leur vœu par certains. Cependant, les textes ne prévoient que 20 % de l’horaire laissé à la libre appréciation des chefs d’établissement. En réalité, l’autonomie se limite au choix des EPI : les établissements doivent choisir 6 modules sur les 8 proposés. Dans les 20 % d’autonomie, ils doivent aussi organiser le soutien scolaire et des travaux en petits groupes.


Poster un commentaire

L’ECLIPSE TOTALE DE NOTRE HIERARCHIE : DES VÉRITÉS BONNES À RÉTABLIR

Depuis plusieurs jours, les enseignants du premier degré n’ont cessé d’être insultés, vilipendés sans que notre hiérarchie intervienne pour rétablir quelques vérités.
– NON, nous n’avons pas empêché les élèves d’observer l’éclipse, la pluie s’en est chargée dans de nombreuses régions de l’île où les élèves restés dans leurs écoles n’ont rien pu observer, faut-il aussi condamner la pluie ? NON, nous ne sommes en rien satisfaits du taux d’intention de faire grève et du taux de grévistes qui en a résulté : ce résultat incombe en totalité à Monsieur l’IA-DAASEN, en charge de ce dossier pour l’académie. Alerté depuis le mois de juillet, les mesures n’ont pas été prises, les inquiétudes formulées non mesurées et un véritable mépris, tout à fait inadmissible, à l’égard du personnel s’en est suivi. Il s’est posé à la fois une question de responsabilités juridique et morale pour lesquelles de mauvaises réponses ont été apportées. Un flot ininterrompu de messages contradictoires sont arrivés dans les écoles augmentant encore plus la confusion du personnel. – NON, nous n’avons jamais demandé la fermeture des écoles, notre position a toujours été la suivante : Le SAIPER a déposé un préavis de grève pour protéger les enseignants qui ne souhaitaient pas participer à l’observation de l’éclipse.
Le SAIPER a soutenu les collègues qui ont choisi d’organiser l’observation de l’éclipse et sera à leur côté pour les défendre en cas de problème.
OUI, il est urgent que le dialogue soit rétabli avec les enseignants ; dans la guerre menée par Monsieur l’IA-DAASEN contre les syndicats, ce dernier a oublié de renouer le dialogue avec le personnel dont il a la charge. L’organisation de cet évènement aurait mérité d’être traitée avec toute l’écoute nécessaire, sans chasse aux sorcières, et il est évident que tous les collègues attendent un signal fort de leur haute hiérarchie.
Pour le SAIPER Stéphane Checkouri


Poster un commentaire

UNE RENCONTRE MANQUEE

Si le soleil a rendez vous avec la lune, M.l’IA-DASEN, a lui manqué sa rencontre avec les enseignants de l’Académie.
Jusqu’au bout M. l’IA-DASEN a refusé de renouer les liens avec les enseignants, en supputant que le nombre d’intentions de faire grève serait bien supérieur au nombre de grévistes, il n’a pas compris le message qui lui été transmis.
Persuadé que seuls l’obscurantisme et la peur ont presidé au choix de faire grève, sentiment attisé par les syndicats selon vous, vous n’avez pas pris la mesure du désarroi exprimé sur le terrain et c’est dommage.
Pour rappel notre position a toujours été la suivante :
Le SAIPER a déposé un préavis de grève pour protéger les enseignants qui ne souhaitaient pas participer à l’observation de l’éclipse.
Le SAIPER soutient les collègues qui ont choisi d’organiser l’observation de l’éclipse et sera à leur côté pour les défendre en cas de problème.


Poster un commentaire

ECLIPSE : ENCORE!

Le SAIPER maintient le mot d’ordre de grève pour le jeudi 1er septembre 2016. Les collègues ayant déposé une intention de faire grève ont jusqu’à jeudi matin pour se déterminer. De multiples pressions sont exercées par notre hiérarchie pour inciter les enseignants à ne pas exercer leur droit de grève. Nous vous encourageons à ne pas vous laisser intimider ainsi. La mauvaise organisation de cet évènement entre les différents partenaires ne peut et ne doit pas retomber sur les enseignants.
Vous trouverez ci dessous un article paru dans zinfos 974, le point de vue d’un médecin et les mises en gardes faites par la préfecture, véritable représentant de l’Etat, vis à vis des enfants:

Télécharger (PDF, 548KB)


Poster un commentaire

ECLIPSE , DERNIERES NOUVELLES : RIEN N’EVOLUE

Les négociations qui se sont déroulées hier au rectorat n’ont pas permis de faire évoluer la situation en termes de sécurité.
Chaque maire de la Réunion continue de prendre des décisions concernant l’organisation de cette journée, en termes d’horaires, de fermeture partielle des écoles ou de maintien …et les enseignants se retrouvent à la merci des arrêtés municipaux des uns et des autres.
M.l’I.A – DASEN , dans son courrier transmis aux écoles, ce jour, continue à ne pas entendre les inquiétudes des personnels, donne concernant les maternelles , des informations contradictoires sur le non confinement des élèves, demande un travail supplémentaire aux directeurs par l’envoi d’un courrier aux familles, quelques jours avant l’évènement.
Par conséquent, notre appel à la grève est à cette heure maintenu. Il ne sera retiré que si un communiqué officiel du recteur (ou de l’IA-DAASEN) certifie que les enseignants sont dégagés de toutes responsabilités en cas d’incident ou d’accident dû à l’observation de l’éclipse malgré les consignes de sécurité passées auprès des élèves.
Nous attendons aussi que la préfet ou le recteur rétablit les horaires habituels des entrées et des sorties de classes (donc aussi la pause méridienne) que certaines communes souhaitent ou ont décidé de modifier (telle St-Paul, St-André, Le Tampon…).
Nous sommes donc à l’écoute et vigilant jusqu’au jeudi 1er septembre. Et nous tiendrons au courant les écoles et nos adhérents d’un éventuel abandon de cet appel à la grève.
Vous trouverez sur le site le formulaire d’intention de grève.


Poster un commentaire

AUCUNE FERMETURE DE CLASSE POUR CETTE RENTREE !

Voilà la liste des ouvertures prévues:
Ouvertures de classes : 20

1) EEPU LA CHALOUPE CENTRE à St Leu (1MAT)
2) EMPU LES BANCOULIERS à St Denis ( 1 MAT)
3) EEPU SARDA GARRIGA à St Paul (1 MAT)
4) EMPU BOIS DE NEFLES à St Denis 51 (MAT)
5) EMPU ISNELLE AMELIN à St Pierre (1 MAT)
6) EEPU GEORGES BRASSENS à St Pierre ( 1 ELEM)
7) EEPU MATHILDE FRAPPIER DE MONTBENOIT (1 TPS et 1 MAT)
8) EEPU RAVINE COCO à Ste Marie (1 MAT)
9) EEPU RENE MANGLOU à Ste Suzanne (1 ELEM)
10) EEPU ERNEST VELIA à Le Tampon (1 MAT)
11) EEPU SAINT-CLAIR AGENOR à St André (1 ELEM)
12) EEPU HENRY DUNANT à St Denis (1 ELEM)
13) EEPU BRAS CREUX à Le Tampon (1 ELEM)
14) EEPU CENTRE St Philippe à St Philippe (1 ELEM)
15) EEPU BRAS DES CHEVRETTES à St André (1 ELEM)
16) EMPU PLATEAU GOYAVES à St Louis (1 MAT)
17) EEPU MAXIME LAOPE à St Denis (1 MAT)
18) EEPU PAUL HERMANN à Les Avirons (1 ELEM)
19) EEPU ALBERT CAMUS à St Louis (1 ELEM)


Poster un commentaire

La sécurité au coeur d’un projet pédagogique phare de notre académie : l’éclipse solaire annulaire

Cet évènement se déroulera le 1er septembre de 12 h à 16 heures, donc en grande partie sur la pause méridienne des établissements scolaires. La responsabilité des élèves va donc incomber majoritairement aux mairies . L’Etat ne s’est pas donné les moyens logistiques pour qu’une mise en oeuvre optimale puisse permmettre à tous les élèves d’observer ce phénomène avec toutes les mesures de sécurité requises. Le rectorat a organisé l’évènement , en espérant en faire un évènement pédagogique majeur, ignorant totalement les réalités du terrain, variables d’une école à une autre ,oubliant totalement d’impliquer les mairies dans ce projet en les aidant à mettre en place une logistique adaptée: aménagement des coursives,personnel supplémentaire dans les écoles ce jour là, voire parents , explications envers les personnels communaux en charge des élèves, pour assurer la pleine sécurité des élèves.
On ne peut que comprendre la position de certaines mairies, entre naiveté et positionnement politique, qui savent leur responsabilité juridique engagée et le coût financier que cela peut représenter en cas d’incident.
Si les enseignants ne se sont pas portés volontaires, c’est bien parce que les assurances données ne sont pas suffisantes en l’état actuel. Nous savons concrètement que , dans nos écoles, nous ne pourrons garantir à l’ensemble des élèves qu’ils portent bien leurs lunettes et c’est bien notre connaissance du terrain, très loin d’un projet pédagogique théorique, qui nous autorise à ne pas participer à l’évènement tant que l’observation ne pourra être réalisée sans risque.Pour rappel, pour les enfants de moins de 12 ans, le cristallin est encore très transparent et ne permet pas de filtrer les rayons UV. Ce qui démultiplie le risque de souffrir d’affections graves.
En 2015, l’éclipse observable en metropole a donné lieu au confinement des élèves dans les classes du fait du risque encouru, nos élèves sont -tils moins sensibles ou leur sort n’est il pas établi à la même aune. De même, les écoles sont sous le joug de menaces terroristes mais notre rentrée s’est effectuée sans que les mesures adéquates n’ aient été mises en oeuvre. Sommes nous et serons nous toujours une académie de seconde zone? Dans ces conditions , (et à contre coeur), nous déposerons un préavis de grève pour le 1er septembre sur cette question et tant que des garanties plus sérieuses ne seront mises en place nous le maintiendrons.
Le bureau du SAIPER REUNION


Poster un commentaire

Demain, c’est la rentrée pour les enseignants

La rentrée 2016, est placée, pour le gouvernement, sous le signe de la sécurité. De la maternelle au lycée, nous devrons nous entraîner à réagir en cas d’attaque terroriste. Parmi les nouvelles mesures, un exercice “attentat intrusion” sera désormais obligatoire. Madame la ministre détaillera ces mesures le 24 août, plusieurs jours après notre rentrée. On ne peut que constater , à nouveau, le mépris affiché pour notre académie.
Les directeurs devront informer les parents des mesures de sécurité prises, au cours des réunions d’informations, sécuriser les espaces vulnérables, s’occuper de la voirie; les académies devront tester l’envoi d’une alerte par SMS aux écoles dès demain. Encore une fois, les directeurs apprécieront ce surcroit de travail alors même que l’allègement des tâches de direction figure au programme ministériel.
Mais la ministre n’est pas à une contradiction prêt : ainsi, dans la circulaire de rentrée figure la mise en place du LSUN( livret scolaire unique numérique) obligatoire et qui se trouve être en flagrante contradiction avec une évaluation formative, interactive et bienveillante telle qu’elle figure dans les nouveaux programmes. Ce livret introduit le fichage des compétences, des appréciations et du suivi par les personnels spécialisés. Ces informations supprimées du fichier base élèves sont ainsi réaffirmées et suivront l’élève tout au long de sa scolarité voire au-delà.(voir l’application admission post bac)

Pour nous, la rentrée 2016 est placée sous plusieurs points de résistance:
– la banalisation de la réforme des rythmes scolaires : deux textes votés au mois d’août y contribuent alors même que le rejet de cette réforme est persistant chez les enseignants.
– la réforme du collège : cette réforme contribue uniquement à faire des économies, non à résoudre l’échec scolaire. En supprimant la plupart des options, les élèves auront globalement moins d’heures de cours dans la semaine. Tous les programmes changent et dans certaines matières il n’y aura ni manuel, ni ressources pour aider à sa mise en œuvre. De plus, aucune heure de concertation n’a été prévue pour monter les fameux projets EPI… De plus, cette réforme impose véritablement des démarches pédagogiques aux enseignants, ce que nous ne pouvons cautionner
– l’inclusion des élèves dans les classes ordinaires , sans qu’aucune directive claire n’ait été faite par notre hiérarchie
– la réforme de l’éducation prioritaire, et l’exclusion de secteurs entiers de ce dispositif dans notre académie, comme le collège Fayard… De plus, la formation dispensée ne répond que fort peu aux demandes des enseignants concernés.
– l’éclipse du 1er septembre et les interrogations induites pour la sécurité pour les élèves, notamment du fait de son observation durant la pause méridienne et l’absence de consignes des mairies
– les effectifs scolaires dans de nombreux secteurs
– l’adoption, en force, de la loi travail et de ces implications dans notre profession: notamment l’inversion des normes,la possibilité d’embauche de contractuels…
– l’application de la loi pour le paiement des allocations familiales dans notre académie
– la mise en place d’un concours national pour les psychologues scolaires et leur sortie du corps des professeurs des écoles
L’ensemble de ces points présage une rentrée très riche en difficultés et en débats que nous aurons le plaisir de mener avec vous au cours des différentes réunions que nous vous proposerons.