SAIPER

Le Syndicat Alternatif

TOUCHE PAS MA ZEP!

Poster un commentaire

En 2015, la ministre de l’Education nationale Najat Vallaud Belkacem procédait à la refonte de la carte de l’Education prioritaire : désormais les établissements étaient classés en REP ou REP + et devaient « concentrer les moyens nouveaux sur les territoires et pour les publics qui en ont le plus besoin ». Seuls des écoles et des collèges y figuraient. Aux organisations syndicales demandant alors l’élargissement de la carte de l’Education prioritaire aux lycées généraux, technologiques et professionnels, la ministre déclarait vouloir travailler à une nouvelle carte des lycées de l’Education prioritaire sur la base de critères transparents. Depuis cette date, les organisations syndicales n’obtenaient aucun éclaircissement sur cette question.

Ce n’est qu’en avril 2016, dans un courrier adressé au député Sébastien Pietrasanta, que la ministre confirmait les pires craintes quant au sort réservé aux lycées : les avantages perçus par les enseignants des lycées des ZEP sont appelés à disparaître dès 2017. Selon N. Vallaud-Belkacem, « la refondation de l’éducation prioritaire est axée sur la scolarité obligatoire, c’est-à-dire l’école et le collège ». Pourtant le Ministère de l’Education nationale ne cesse d’inciter les collégiens à poursuivre des études au-delà du collège, c’est-à-dire en général au-delà de 14 ans. Fin septembre, Mme Vallaud-Belkacem annonçait même vouloir prolonger la scolarité obligatoire jusqu’à 18 ans. Dans un contexte de crise économique et surtout sociale, la sortie des lycées de l’Education prioritaire ne pourrait qu’aggraver les inégalités déjà si fortes. Par conséquent, le SAIPER 2 affirme sa solidarité avec les actions initiées par l’intersyndicale nationale (SNES, FO, SUD, CGT) et par le mouvement « Touche pas ma ZEP » pour demander une carte élargie des lycées en Education prioritaire le jeudi 17 novembre 2016.

Pour le SAIPER 2,

la secrétaire générale,

Françoise Dunogué