SAIPER

Le Syndicat Alternatif


GREVE ET MANIFESTATION JEUDI 1ER FEVRIER 2024

JEUDI 1er FEVRIER, TOUS EN GREVE
Rassemblement devant le Rectorat
et
la Mairie de Saint-Pierre à 9H00
pour une école publique digne et revalorisée,
contre le projet de destruction de MACRON.
Une nouvelle ministre de l’éducation nationale ? Les personnels qui font vivre le
service public de l’éducation nationale se sont permis de rêver à plus de
reconnaissance, de revalorisation et de respect.
Il n’en fut rien. Au contraire, les premières prises de paroles ont été l’occasion de
dénigrer les efforts des personnels qui maintiennent le navire à flot malgré les
conditions difficiles et les moyens souvent assez sommaires. Nous sommes
choqués par les propos de la ministre et notre colère est légitime.
L’éducation nationale doit valoriser et mettre en exergue la valeur du projet de
l’école publique, laïque et obligatoire. Elle doit accueillir tous les élèves sans
aucune distinction dans l’objectif de les « aider à apprendre seul » et librement.
Nous sommes face à une crise sans précèdent de l’éducation nationale qui vacille
avec le quota non significatif de recrutement, l’augmentation des démissions et le
mal être au travail.
Le Syndicat alternatif et indépendant du personnel de l’éducation de la Réunion
(SAIPER-Udas) revendique la programmation de l’abandon du PACTE, une
augmentation du point d’indice, la reconnaissance d’un statut de fonctionnaire
AESH, un environnement propice aux apprentissages qui doit passer par une
baisse des effectifs et l’amélioration des conditions de travail.
Nous ne pouvons continuer à accueillir ces interludes. Le SAIPER-UDAS exige que
le gouvernement agisse efficacement pour remédier à cet effondrement du service public de l’éducation nationale.

 

Télécharger (PDF, 65KB)


GREVE ET MANIFESTATION MERCREDI 31 JANVIER 2024

Nous réaffirmons le droit de tous les enfants à bénéficier d’une
scolarité adaptée à leurs besoins.
Nous demandons que soient déployés des moyens pour accompagner les élèves à
besoins particuliers.

Les AESH sont en premières ligne dans ce dispositif
Pour les AESH nous demandons
-    Leur titularisation.
-    Une gestion humaine et non comptable des ressources.
-    Une formation de qualité.
-    La fin de la mutualisation des moyens au détriment des élèves.

Pour faire entendre notre voix, je vous invite à nous rassembler devant le
RECTORAT  de Saint Denis ce MERCREDI 31 JANVIER 2024  à partir de 9h00
--
Gladys ROBERT (SAIPER)


APPEL A LA GREVE DU 1er FEVRIER 2024

Notre combat continue pour faire entendre notre voix.  Le SAIPER-UDAS appelle à la grève ce JEUDI  1er FEVRIER à partir de 9H00.

Nord : Rassemblement devant le RECTORAT de Saint Denis à 9H00.

Sud :  devant la Mairie de Saint-Pierre à 9H00

L’intention de participer à la grève doit parvenir à votre inspecteur au plus tard lundi 29 janvier minuit, dernier délai.

Une manifestation massive nous permettra de nous faire entendre.

Télécharger (PDF, 65KB)

Télécharger (PDF, 423KB)


UN MINISTERE SINON RIEN!

La communauté éducative française mérite mieux qu’une demie ministre, alors que les alertes sont là concernant le mal être de tous, le sentiment de ne pas obtenir les résultats espérés malgré l’investissement. La politique menée depuis 2017 par M. Blanquer et ses suivants, sous l’égide du président lui-même à l’initiative des différentes politiques mises en place : dédoublement des classes, école obligatoire à 3 ans qui a principalement favorisée les écoles privées, suppression des maîtres supplémentaires et dilution des RASED, école inclusive sans moyen sans soutien, évaluations obligatoires a été sévèrement jugée par PISA. Pourtant aucun mea culpa sur les injonctions faites aux enseignants qui ont conduit à ces résultats. Notre ministère si féru d’évaluations n’a pas pris soin d’évaluer sa propre politique et son échec.

Alors c’est avec lassitude que nous constatons l’absence d’intérêt de la ministre envers l’éducation nationale. En pleine année d’organisation des jeux olympiques, un double ministère en deux seules mains n’est qu’un mépris de plus.


CE QUE M.BLANQUER A REVE , M.ATTAL L’A REALISE

De l’éducation nationale au rôle de premier ministre, M. Attal porte le rêve de M. Macron. D’aucuns ont dit connaître à l’avance le nom du 1er ministre puisque M. Macron joue lui-même ce rôle, de même qu’il remplit l’office de ministre de l’éducation nationale depuis 2017. En effet, les grandes réformes initiées sous l’ère Blanquer comme : le dédoublement des classes, l’école obligatoire à 3 ans, l’école inclusive, la réforme de la formation, les évaluations obligatoires, la réforme de la fonction publique qui a entraîné une modification profonde du rôle des syndicats… ont toutes été imposées par M. Macron lui-même. Et M. Blanquer a de fait porté le chapeau pour l’échec cuisant de ces réformes au regard de l’enquête Pisa 2023. Pour pallier les mauvais résultats, aucune réforme permettant un véritable renouveau de notre école n’a été émise durant les cinq mois de mandat de M. Attal; seuls la mise en place de l’uniforme, l’autorisation du redoublement, les groupes de niveau au collège, la réforme de la formation par un abaissement du niveau de recrutement ont été annoncés. Le prochain ou la prochaine ministre n’aura plus qu’à suivre le chemin tracé, fait dans un but purement électoraliste et sans aucune tentative d’intégrer les enseignants dans ces énièmes bouleversements structuraux de l’éducation nationale.